Beyond the doubt, conviction et motivation pour le quotidien

mécanisme
0
(0)

La vie de freelance n’a rien de simple, et en réalité, nous sommes bien notre pire ennemi dans la démarche au quotidien. On parle de désorganisation, de démotivation, de distraction, de procrastination, d’égarement, de découragement, etc.

Réussir sa traversée en solitaire n’a rien d’évident. Beaucoup de gens rêvent d’un métier dans lequel on peut choisir ses horaires, ses clients, son agenda, et vivre une vie libre sans contrainte, mais après les premiers temps, on se rend compte que le cadre nous manque pour atteindre pleinement ce mode de vie qu’on a idéalisé.

3 principes permettant de consolider ma motivation pour son activité au quotidien

1. Se fixer un but financier

Lorsqu’on fait un régime, on ne perd pas de poids la première semaine, et peu la seconde, et puis ça se met à avancer. Nos objectifs se rapprochent doucement alors que nos efforts sont constants chaque jour.

De la même manière, il semble difficile de ne pas se décourager lorsqu’on débute dans ce métier ou qu’après quelque temps, on se demande si on progresse vraiment.

Le plus efficace, selon moi, et de se fixer une somme mensuelle nette à atteindre. Lorsque vous voulez atteindre une hauteur sur un mur, par exemple, si votre première échelle ne vous y amène pas, vous changez d’échelle.

Avec cet objectif chiffré, vous prendrez vous-même conscience que vos contrats ne sont pas suffisants pour y parvenir et réfléchirez à de nouvelles stratégies pour parvenir à vos fins.

Pour commencer, je vous conseille simplement le SMIC, soit 1 269 € net pour 35 h de travail, ou 3 fois moins si vous êtes dans un pays francophone d’Afrique, soit 460 €.

C’est un premier challenge avant que vous ne fixiez le prochain palier. Et au moins, vous pourrez toujours vous situer sur une courbe de progression et optimiser vos compétences pour y parvenir rapidement.

2. Compresser son temps de travail

Le temps de travail est un chewing-gum extensible dont il faut se méfier. C’est ici que la procrastination apparait la plus forte à combattre.

Si vous vous fixez 8 heures de boulot par jour et que vous n’avez que de quoi en remplir 3, vous ferez vos 8 heures, mais devant Facebook !

Ayez conscience de cela et compressez votre temps d’activité professionnelle.

Pour cela, posez dans votre agenda des missions sur une après-midi, comme créer son site internet, étudier un marché, lancer une opération d’Outbound Marketing, créer des pages professionnelles, etc.

Posez-en 3 dans votre semaine, sur une demi-journée à chaque fois.

Vous verrez que vous aurez toujours le temps de fournir le même travail à côté, alors même que vous avez moins de temps disponible théoriquement.

Le temps se compresse, mais le résultat ne change pas. Étonnant ?

Si vous n’avez plus rien à faire en journée, cela peut arriver, allez vous promener.

Ne restez pas devant votre écran à attendre. Soyez toujours productif quand vous êtes au travail, mais moins longtemps pour chaque tâche.

Et si vous voulez vous débarrasser de la procrastination, acceptez le vide de commandes comme l’occasion de travailler à votre progression. Je dis cela parce que c’est souvent cette peur du vide qui nous fait trainer la patte des journées entières…

Un challenge ? Essayez de travailler une semaine uniquement le matin. Vous me direz si vous avez fait moins qu’à plein temps.

3. Faire des listes, pour chaque mission

Il ne s’agit même pas que d’organisation, mais carrément de construction mentale. Si vous avez une idée d’objectif, notez-la et décomposez-le. Trouvez toutes les étapes dont vous avez besoin pour l’accomplir et les informations essentielles à rassembler. Documentez-vous jusqu’à avoir un véritable plan de bataille. Faites ça pour tout.
J’ai pour ma part 3 carnets qui ne servent qu’à ça.

J’abandonne la plupart de mes idées, mais qu’une fois les avoir poussés au maximum de leur faisabilité. Il y a autant de sujets de roman que de projets d’entreprises, en passant par des listes de contacts, des sujets de vidéo, des formations, des adresses pour développer des compétences dont j’ai besoin, des projets de vie.

Il s’agit en quelque sorte d’organiser sa créativité, afin de lui permettre à tout instant de progresser librement sans charge mentale. C’est un détail qui compte beaucoup, mais votre créativité s’appuie sur votre parcours mental pour produire de nouvelles solutions. Plus vous formulez vos milestones, plus elle peut ajouter des pierres utiles à l’édifice de votre parcours.

Et voilà, les amis, quelques conseils précieux pour ne jamais lâcher votre route et ne pas vous égarer en chemin.

Se fixer un objectif financier donne une vraie raison de s’asseoir à son bureau chaque jour. N’ayez pas honte de gagner beaucoup d’argent si vous en trouvez le chemin, au contraire ! Mettez votre temps libre à profit pour cette cause et surtout, structurez votre créativité pour lui permettre de sortir les meilleures idées au fil du temps.

Cet article vous a plu ?

On veut tout savoir !

Note actuelle 0 / 5. Nombre de Vote : 0

Pas de notes pour l'instant. C'est à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.