Comment Google a tué la neutralité du net (et le SEO) mobile

Analyse d'une étude
0
(0)

AMP, la technologie qui révolutionne le web et... le référencement naturel

Avec la mise à disposition de sa technologie AMP (Accelerated Mobile Pages), Google souhaite faciliter la navigation sur les smartphones et les tablettes, devenus les outils d’accès incontournables au net. À la clé aussi pour le moteur de recherche, une amélioration de l’engagement publicitaire. Mais celle-ci a été obtenue au prix fort : la disparition de la neutralité du web, qui va forcément impacter les techniques de référencement naturel et le SEO dans le futur.

Découvrez la solution ultime pour un net encore plus rapide

Toujours plus vite sur l’internet mobile ! La technologie AMP mêle stockage en cache sur un CDN et optimisation on-page pour rendre l’affichage d’un site web quasiment instantané face à des mobinautes de moins en moins patients.

Téléphone sur de l'argent

Elle promet un poids du HTML divisé par 10 et un temps de chargement 2 à 4 fois plus rapide qu’un code responsive « classique ». Centré initialement sur les éditeurs de contenus, le projet a désormais pour objectif d’intégrer les listings produits complexes des e-commerçants. Et pour aider les utilisateurs à identifier plus facilement les sites AMP, ceux-ci sont signalés depuis février 2016 dans les SERP de Google par une icône spécifique.

Les 2 impacts à connaître sur les résultats de Google

Reste que ce nouveau « standard » n’en est pas un et bafoue assez ouvertement les recommandations du W3C (World Wide Web Consortium) sur la neutralité du web ainsi que sur le « mobile friendly ».

Pas bien grave pour Google et ses partenaires qui jugent la réussite d’AMP à l’aune de l’augmentation de l’engagement (une progression de 10 % est enregistrée en moyenne sur les pages « transformées »), de la durée des sessions et du nombre d’impressions publicitaires.

Plus gênant par contre pour les spécialistes du référencement naturel : à qualité de contenu et à pratiques SEO équivalentes, un site AMP se verra vraisemblablement mieux positionné dans les résultats de Google que son concurrent uniquement responsive. La raison ? Même si la technologie n’a pas d’influence directe sur le classement, elle joue indéniablement sur la vitesse de chargement et l’excellence de la compatibilité mobile, 2 éléments pris en compte dans l’algorithme d’affichage ! Des arguments qui peuvent expliquer l’engouement de certains référenceurs pour l’optimisation à la sauce Google…

Vers un web aux contenus soigneusement contrôlés ?

Comme les « Instant articles » de Facebook, AMP, pour moi, sanctionne la perte progressive du contrôle des éditeurs sur la diffusion de leurs contenus numériques et sur leur monétisation. La technologie a déjà été épinglée pour sa sélection opaque des scripts JavaScript tolérés sur ses pages optimisées. Bizarrement, seuls ceux de quelques régies publicitaires (dont Adsense et DoubleClick, qui appartiennent à Google) et des médias partenaires (Twitter, YouTube…) sont autorisés…

Et vous, chers amis référenceurs, comment envisagez-vous la vie après AMP ?

Cet article vous a plu ?

On veut tout savoir !

Note actuelle 0 / 5. Nombre de Vote : 0

Pas de notes pour l'instant. C'est à vous de jouer !

3 réflexions sur “Comment Google a tué la neutralité du net (et le SEO) mobile”

  1. Avatar

    Beaucoup de personne ne comprend pas la vraie rôle de l’internet , beaucoup pense que seule l’utilisateur des certaine réseaux sociaux ont la fonctionnalité de l’internet mais on a l’autre à partir de seo et web .

  2. Avatar
    Simon Tripnaux

    C’est vrai que ça devient compliqué de ne pas être encapsulé dans une plateforme. Plein de gens pensent d’ailleurs qu’Internet = Facebook, ou Google, etc … A croire que le HTML des familles ne servira bientôt plus qu’à quelques géants du web. A suivre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.