personne tirant sur chaine

Optimisez vos liens avec les ancres exactes et diluantes

Ancres exactes et diluantes : quelle stratégie adopter ?

Lorsqu’il travaille les textes d’un site, le rédacteur web a besoin d’insérer des liens hypertextes dans son contenu, le netlinking étant un élément fondamental d’une stratégie SEO. Pour créer un lien pertinent, vous devrez mettre en place une ancre de qualité au sein de votre texte. Ancres exactes ou ancres diluantes : apprenez à faire les bons choix pour favoriser votre référencement naturel.

Que sont les ancres exactes et les ancres diluantes des liens ?

Une ancre de lien ou texte d’ancrage est le texte cliquable visible par l’internaute où sont insérés un lien hypertexte et son adresse URL (qui restent invisibles). Elle peut être basiquement l’URL écrite en entier, le nom du site web distant ou un simple « cliquez ici ». Elle peut aussi être optimisée et contenir les mots-clés ou les requêtes exactes qui définissent la page cible (« agence de location à Paris », « vacances pas cher Pyrénées »).

Selon le lien, il est important d’appliquer l’ancre la plus stratégique. Un maillage interne optimisé ne posera pas de problèmes tandis qu’un backlink reprenant tous vos principaux mots-clés éveillera les soupçons des Google bots.

Pourquoi varier l’ancrage des liens est-il important ?

Avant 2012, sur-optimiser les liens et l’ancrage dans les sites était la norme pour tenter d’être n° 1 sur les moteurs de recherche. Plusieurs ancres identiques contenant les mots-clés de la page cible suffisaient. Pour pénaliser ce spamming et offrir une expérience de meilleure qualité à ses utilisateurs, Google a lancé la première version de son algorithme Pingouin (ou Penguin) en avril 2012. Sa mission était simple : émettre des pénalités sur les contenus sur-optimisés, réduisant leur visibilité dans les moteurs de recherche.

Optimisez vos liens et choisissez entre les ancres exactes et diluantes

Les ancres servant de base aux liens hypertextes sont divisées en deux catégories :

Les ancres exactes reprennent exactement les termes clés de la requête cible, soit l’ensemble des mots-clés principaux d’une page visée(page catégorie, page produit, articles de blog, etc.). Ce sont souvent les mêmes keywords que ceux présents dans l’URL ou dans le titre des pages. Il faut les utiliser avec parcimonie : leur usage intensif pourrait être vu par les algorithmes de Google comme du référencement abusif pouvant mener à une pénalité. Beaucoup de référenceurs SEO conseillent désormais de ne pas dépasser un seuil de 5 % de liens en ancre exacte sur une même page.

Les ancres diluantes emploient des termes plus éloignés des mots-clés principaux : cooccurrences, expressions plus descriptives. Ce type d’ancre semble plus naturel et pertinent à Google : mieux vaut le privilégier pour vos backlinks afin d’éviter tout risque de pénalité de l’algorithme Pingouin. Attention : l’ancre diluante doit avoir un rapport avec le sujet et le contenu de la page cible, car Google est en mesure d’analyser son champ sémantique. L’algorithme donnera alors moins d’importance à votre lien et donc à votre référencement naturel. C’est une règle d’optimisation qui vaut pour les backlinks comme pour le maillage interne.

Comment le rédacteur web peut rendre son netlinking efficace ?

Au-delà de l’optimisation de vos ancres, pensez à rendre le texte accrocheur. Si vous faites un lien, et tout particulièrement si c’est un backlink vers votre site, vous voulez avant tout faire cliquer les internautes. Jouez sur le mystère, parlez-leur de ce qui les intéresse… ce qui compte, c’est le clic !

Pensez surtout à :

  • Viser entre 3 et 5 mots dans votre ancre
  • Parler aux internautes plutôt qu’à Google
  • Utiliser des mots qui préparent le lecteur à la nouvelle page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.