LinkedIn me fatigue : ce réseau peut-il vraiment être utile ?

5
(4)

Comment réussir à apprécier LinkedIn, cette plateforme de fous ?

Linkedin, c’est la hess. La jungle. La foire à la saucisse. C’est un réseau que j’aime bien, car on y trouve de très bonnes informations quand on sait où chercher. Et puis c’est un tunnel d’acquisition très puissant. Mais c’est aussi une plateforme qui me fatigue : trop de social sellers prêts à dire n’importe quoi pour réussir, trop d’injonctions bien-pensantes identiques, trop d’Instagram dans la pratique. Alors je me suis demandé comment le filtrer pour le rendre utile et l’apprécier à nouveau.

Lettre à mon masochisme sur LinkedIn

« Cher Moi masochiste. Je t’écris pour te dire que tout est fini entre nous. Car les anecdotes de vie à deux francs, les inspirations tirées par les cheveux, les clashs minables et les injonctions culpabilisantes, je n’en peux plus.

Tous ces émojis de bonheur, de croissance et de succès qui me font me sentir mal, nul, imposteur…

Tous ces posts qui me rappellent combien je galère parfois.

Tous ces « Growth hackers, Peps’eurs de contenus, Éco-concepteurs de réussite, Coachs en coaching… » qui semblent réussir hyper simplement alors que moi, je trime en tant qu’indépendant.

Tout ça me pèse.

Adios. Place à un Linkedin apaisant et pro qui m’apporte enfin du positif ! XOXO »

Suivre des gens qui me dégoûtent m’est-il vraiment utile ?

LinkedIn, c’est carrément toxique. On se met à suivre plein de gens qui parlent fort en pensant qu’ils font autorité et que leurs conseils peuvent nous aider. On est abreuvé de leurs messages qui se veulent motivants, mais qu’on n’arrive pas à appliquer (pas le temps). On suit toujours plus de monde. On s’y perd, on culpabilise…

Linkedin, c’est l’Instagram des pros couplé à de la publicité sponsorisée Facebook. Tout aussi fake que chiant. Il faut sortir à tout prix du lot pour exister. Ce n’est pas nouveau puisque ce sont les règles. Libre à chacun d’y participer (nous allons voir comment utiliser ces règles à notre avantage).

Mais comme ça me gonfle, et que je tiens à ce réseau que je ne souhaite pas abandonner (parce qu’il y a du bon), je me suis mis à chercher des manières de me le réapproprier et de le rendre utile (pour quand j’ai du temps au petit coin et pour des choses plus importantes évidemment !).

(Opération très dangereuse à ne pas reproduire chez vous si vous êtes abonné.e au Cercle. C’est juste pour l’exemple.)

Pourquoi ne pas quitter Linkedin tout simplement ?

Mini-formation gratuite

Devenir Rédacteur Web

 

Dans cette introduction gratuite de 2h, découvrez le métier de rédacteur web, ses règles, ses enjeux, sa réalité, et son évolution.

 

🎁 Commencer la mini-formation

Qu’on le veuille ou non, Linkedin est un réseau, un énorme réseau professionnel avec plein d’opportunités. En gros : on peut y développer son activité et se faire de l’argent. Croyez-vous vraiment que les social sellers font autant de bruit juste pour le plaisir ? Sur la masse, ils obtiennent des résultats et parviennent à vendre leurs services. L’objectif est donc de faire la même chose, mais en plus ciblé et moins bruyant.

Linkedin est peut-être actuellement le meilleur outil de conversion qui existe. Il s’avère extrêmement efficace pour qui se casse un peu la tête dans sa conception. Votre profil Linkedin peut devenir une véritable page de vente qui vous met en valeur. Une fois bien réalisée, avec suffisamment de call-to-action et de détails pour que des prospects aient envie de vous contacter, elle travaille pour vous. Pourquoi s’en priver ? Si vous n’avez pas de site web, cette page peut faire l’affaire :

Ensuite, il n’y a pas de secret : il faut prospecter un peu pour activer les choses, trouver la bonne cible, se faire connaître, créer de la confiance. Vous pouvez commencer par rejoindre des groupes susceptibles de contenir des clients potentiels.

L’étape suivante est la création de posts, utiles, intéressants et variés dans leur forme vous permettant d’interagir avec vos cibles et de créer des discussions. C’est alors que la demande de contact prend tout son sens, accompagnée d’un petit message privé pour engager une discussion plus nourrie. La bonne utilisation des hashtags dans vos posts peut faire la différence pour attirer les personnes intéressées.

Vous pouvez même ensuite créer/vous abonner à des newsletters sympas, offrant une autre relation, plus intime.

À vous de tester 🙂.

Enfin Linkedin, c’est aussi un espace de veille incroyable. Il suffit de se connecter aux bonnes personnes ou aux bonnes pages pour obtenir de l’information de qualité concernant votre activité.

Bref. On peut vraiment s’amuser.

LinkedIn : un réseau social qu’il est possible de dompter

Personnellement, j’utilise LinkedIn comme vitrine pro, mais aussi comme source de veille. Et pour cela, j’avais besoin de souffler, de ne plus être abreuvé de messages inutiles sans arrêt.

Alors j’ai tout simplement désactivé les notifications sur mon smartphone, histoire de ne pas voir l’écran s’allumer à chaque nouveauté. Ça vaut pour tous les réseaux. Je perds moins mon temps sur mes phases de production. Je culpabilise moins. Je me réserve un petit tour au pays des pros sur mes temps de pause.

Mais on peut aller beaucoup plus loin que ça.

Apprécier l’appli sur mobile : un peu de tri dans les notifications

Voici une capture écran de mon super smartphone.

Vous constatez sur l’image qu’un bouton de réglage directement sur LinkedIn est possible. Cliquez. C’est la caverne d’Ali Baba : on peut enlever quasiment toutes les notifs ! Faites-le tri, ça prend 10 minutes 🙂. Et ça fait un bien fou !!

(Légende : voici comment LinkedIn est réglé par défaut côté notifs)

Les changements que vous faites sur mobile sont également actés sur ordinateur (c’est l’onglet « Communication » dans les préférences). Enfin normalement, je vous invite à vérifier.

Apprécier la plateforme sur votre ordi : même chose, mais en plus long

Sur la version ordi, il faut aller fouiller dans toutes les petites boîtes de l’onglet « Préférences et confidentialités ». Vous allez voir, ça vaut le coup.

Ok, on arrive sur la page principale. Vous êtes dans les préférences du compte. Pour vous guider, je vous conseille d’ouvrir les tiroirs suivants :

  • Affichage des photos de profil : pas nécessaire, mais ça peut faire du bien de ne voir que vos contacts
  • Autres pages consultées : je n’ai pas vraiment trouvé l’impact
  • Personnes que vous ne suivez plus : là atterrissent les profils que vous ne voulez pas supprimer, mais mettre en sourdine

Je gardais « Préférences du fil d’actualité » pour la fin. Là il y a du boulot.

Prévoyez-vous 1 heure pour faire du tri.

  • « Relations » correspond à tous vos contacts.
  • « Personnes que je suis », ce sont celles qui apparaissent en priorité sur votre mur.
  • « Pages », ce sont les entreprises suivies. 56 pour moi, c’est beaucoup trop, il va falloir que je trie.
  • « Hashtag », les hashtags suivis : suivez les hashtags pour voir sur votre mur des parutions dans des domaines qui vous intéressent (hyper utile, ça !!). Il suffit de taper #(+sujet) dans la barre de recherche et d’appuyer sur « suivre ».

Il n’y a rien de personnel à mettre les gens en sourdine ni aucune obligation de supprimer qui que ce soit. Vous pouvez seulement arrêter de les suivre si leurs posts ne vous apportent rien de positif. Idem pour les pages. Le surplus d’information fait du mal. Alors, conservez uniquement ce qui vous est vraiment utile pour votre activité.

Des sources d’infos intéressantes, des personnes avec qui on aime échanger, voire avec qui on aimerait travailler, des pages d’entreprises qui comptent vraiment dans votre activité ou votre développement personnel : de quoi avez-vous besoin ?

Et si le ciblage publicitaire vous fatigue, allez voir du côté de l’onglet « Données relatives à la publicité ». Vous pouvez modifier les données de personnalisation des pubs ainsi que les catégories de centres d’intérêt.

À vous de faire l’expérience pour savoir, vous pouvez revenir en arrière sur tout si besoin.

Créez votre plateforme sur mesure

Il s’agit uniquement de mon vécu, de mes besoins. Rien ne vous oblige à me copier. Il suffirait peut-être de commencer par vous demander ce que VOUS avez envie de faire sur Linkedin. Faites votre liste de contacts à conserver ou à exclure (arrêter de suivre). Aménagez votre propre espace bienveillant et intéressant. Et apprenez à utiliser cet espace pour en faire un allié.

Envie de tout savoir sur l’usage de LinkedIn ? Je ne peux que vous conseiller le guide détaillé par la plateforme. C’est long, mais c’est complet !

Aller plus loin :

Cet article vous a plu ?

On veut tout savoir !

Note actuelle 5 / 5. Nombre de Vote : 4

Pas de notes pour l'instant. C'est à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.