Rédaction web : inspiration zéro, cerveau KO. Comment faire ?

4.7
(10)

Reconquérir l’inspiration, cette amie de la rédaction web

L’inspiration est assez magique en rédaction web. Lorsqu’on tient un blog pour son activité ou pour un client, elle est là, quelque part, nourrissant notre cerveau d’un tas d’idées à déployer sous forme d’articles. Mais un beau matin : c’est le KO, la panne, plus rien ! Découvrez quelques conseils pour permettre à l’inspiration de retrouver son chemin.

Les sources extérieures utiles pour la rédaction web

Pour la première fois, vous êtes devant votre page blanche et il ne se passe rien, mais alors plus rien du tout. Ayant l’habitude de voir les idées fuser, vous commencez un peu à perdre patience et le stress commence à monter. Je n’avais pas le cœur à vous laisser en détresse, alors j’ai listé quelques astuces pour vous aider à concocter votre kit de survie spécial « panne d’inspiration » :

1. Nourrir ses idées

Vous avez la sensation d’avoir quadrillé tout le secteur sur un thème ? Heureusement, il y a toujours des sources capables de repousser les frontières de votre imagination. Pour retrouver l’inspiration, de nombreux supports peuvent participer à enrichir vos idées.

Aviez-vous pensé à suivre les médias (chaîne YouTube, podcasts, livres…) de personnes expertes dans le domaine concerné ? Vous pouvez aussi vous inspirer de conférences sur des thèmes ciblés. En ce qui me concerne, j’adore les conférences TED pour explorer et décortiquer de nouvelles idées. C’est l’occasion de plonger plus en profondeur dans certains univers, de s’imprégner de nouveaux angles et points de vue. Avec ces ressources, votre cerveau fait de nouveaux liens, va plus loin dans ses idées et trouve généralement de nouveaux sujets à traiter.

2. Piocher des sujets d’articles dans l’actualité, votre alliée

L’actualité, c’est l’avantage de la fraîcheur. Ce qui se manifeste dans le monde extérieur devient votre source d’inspiration. Vous pouvez donc utiliser les sujets du moment pour les rattacher à votre thème. Par exemple : comment tel événement impacte tel domaine, tel mode de vie, tel besoin de vos clients ?

Par contre, attention si vous partez sur un marronnier ! Parce qu’il revient chaque année de façon saisonnière, ce type de sujet basé sur un événement récurrent (vacances d’été, rentrée scolaire, Octobre Rose, etc.) doit toujours être assaisonné d’une certaine valeur ajoutée.

Que vous écriviez pour vous ou pour une entreprise, vous pouvez aussi prendre appui sur une actualité liée à cette activité : le lancement d’une nouvelle offre, un franchissement d’étape, un nouveau partenariat… (Bon, on évite le pot de départ de Rémy le stagiaire.)

Mini-formation gratuite

Devenir Rédacteur Web

 

Dans cette introduction gratuite de 2h, découvrez le métier de rédacteur web, ses règles, ses enjeux, sa réalité, et son évolution.

 

🎁 Commencer la mini-formation

3. Retrouver la spontanéité et faire appel à un ami, un collègue, un voisin de coworking

On ne se le répétera jamais assez : les échanges entre êtres humains sont de l’or. Cela apporte toujours un regard extérieur, complètement neuf et spontané sur des thèmes que, pour votre part, vous explorez au quotidien de fond en comble. Comment les autres perçoivent telles réalités, quels seraient leurs besoins si ceci ou si cela, quels pourraient être leurs moteurs, leurs freins, leurs difficultés, leurs questionnements ?

Choisissez dans votre entourage ou dans votre réseau les personnes qui vous semblent les plus proches ou les plus sensibles vis-à-vis de votre thème. Demandez-leur de brièvement s’y projeter et posez-leur une ou deux questions. Cela ne prendra pas plus de 5 minutes, le temps d’une pause café ! (Vous n’êtes pas parti pour une interview de fond, cela peut être utile de les rassurer…)

4. Loucher sur les articles du voisin

Je me confesse : je n’ai jamais autant louché que depuis que je cherche des idées de sujet. Et conclusion : il n’y a pas de mal à pratiquer l’art de cette gymnastique d’école primaire ! C’est au contraire très stimulant d’explorer la concurrence, de parcourir leurs blogs et de s’inspirer de leurs idées, de leurs angles. Cela permet de débloquer des sujets et même des arborescences de sujets auxquels vous n’auriez pas pensé.

Prenez toujours soin, bien sûr, de ne pas copier, mais bien de sublimer, enrichir, remodeler le sujet. Jackpot : y apporter quelque chose en plus vous permettra de vous démarquer.

Et pour ne rien manquer de ce qui sort sur le domaine de votre client, une astuce sympa et très efficace est de programmer Google Alertes. Livraison de liens tout frais garantie une fois par semaine dans votre boîte mail.

5. Lire ses lecteurs pour trouver de nouvelles idées

Vous connaissez l’histoire du lecteur lu ? De précieuses ressources se trouvent dans les commentaires d’un blog, les espaces ouverts aux questions (si le site pour lequel vous écrivez en comporte un) ou les forums. Pourquoi ? Car ceux qui y sont actifs sont vos lecteurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Quelles questions se posent-ils, quels sont leurs besoins, quelles problématiques rencontrent-ils précisément ? Bref, que sont-ils en train de vivre ?

Vous l’aurez compris, les personnes qui vous lisent peuvent enrichir vos idées de manière très ciblée. Vous pouvez bien sûr également vous inspirer des lecteurs des autres, c’est autorisé !

Revenir à soi pour inviter l’inspiration

La solution n’est pas toujours à l’extérieur. Parfois les idées sont là, à votre porte, mais elles ne vous parviennent tout simplement pas. Rien ne déclenche en vous l’évidence d’un sujet. Apprendre à écouter comment vous fonctionnez et à vous recentrer peut vous aider à libérer de l’espace pour votre créativité :

1. Bien se connaître et retrouver l’écoute de son rythme

Avoir conscience de son rythme intérieur est un ingrédient fondamental pour trouver son flow et être au meilleur rendez-vous avec l’inspiration et la concentration. Il est donc important d’écouter ce qui vous correspond le mieux. À quel moment de la journée êtes-vous le plus enclin à trouver l’inspiration ? Quel est l’environnement dont vous avez le plus besoin pour vous concentrer quand vous rencontrez le syndrome de la page blanche (une salle de coworking, chez vous, dans un café, avec un casque sur les oreilles) ?

Si vous n’êtes pas encore certain de ce qui vous convient, observez les conditions dans lesquelles vous ressentez une réelle fluidité dans votre travail. Analysez ce contexte et vérifiez si cela se confirme en recréant le même environnement. Le but est de déterminer ce qui, au cours de votre journée, vous soutient ou vous épuise dans votre productivité.

2. Se vider la tête et laisser travailler les idées

Le manque d’inspiration peut créer un stress et une surcharge mentale, ce qui se révèle finalement contre-productif. Mais si votre cerveau est KO, cela ne sert à rien de forcer. Mieux vaut « laisser travailler », couper complètement votre recherche d’inspiration et permettre à votre mental de s’évader, de se reposer.

Personnellement, j’aime aller marcher en forêt et laisser mes pensées vagabonder au gré de mes observations ou bien dire catégoriquement stop à mon cerveau avec une séance de yoga. Trouvez votre sas de décompression favori : faire du sport, méditer, manger un carré de chocolat, écouter ou jouer de la musique, se reconnecter à la nature, dessiner ou tout simplement aller marcher, s’aérer, respirer. Certaines de ces activités stimulent l’irrigation sanguine de votre cerveau, alors n’ayez pas peur de ce temps de productivité « perdu », il vous sera rendu !

La règle d’or : dédiez ces moments à une activité sans écran, car l’idée est ici de déconnecter.

3. Partir de soi pour élaborer ses articles

Vous êtes une source d’inspiration pour les autres et donc, ne l’oubliez pas, pour vous-même. Votre vécu, vos ressentis, vos questionnements, vos difficultés peuvent être d’excellents points de départ. Les vivre, c’est pouvoir s’y connecter, en faire l’expérience, en acquérir la science et donc être en mesure de partager ce que vous avez découvert dans cette traversée. (Vous venez peut-être de comprendre comment j’en suis venue à rédiger un article sur la panne d’inspiration…)

Observez simplement là où vous vous trouvez et notez : quelles idées de sujets peuvent découler de votre état d’être du moment, de vos questionnements, de vos besoins, de vos problématiques.

L’organisation, votre atout pour ne plus courir après les idées !

Le stress et le manque de temps peuvent créer un épuisement mental et empêcher l’inspiration de se manifester. Plus vous serez organisé, moins votre mental sera dispersé et plus vous éviterez les pannes d’inspiration.

  • Le plus grand secret, c’est bien sûr de parvenir à anticiper l’apparition d’un manque d’idées. J’ai un collègue qui, par exemple, se concentre sur une séance de travail complète pendant 2 h. Au cours de celle-ci, il détermine en avance tous les sujets qu’il va rédiger et les planifie dans un calendrier annuel.
  • Faire des to do list pour désencombrer l’aspect organisation et charge de travail, cela peut vous permettre de libérer un espace mental propice à l’inspiration. Certaines méthodes et outils existent pour vous servir d’auxiliaire, notamment la méthode Pomodoro pour mieux gérer votre temps, des applications comme Notion ou Monday pour soutenir l’organisation et la gestion de vos projets…
  • Quand l’inspiration retrouve son chemin, elle peut s’inviter et distiller sa magie dans chaque recoin de votre journée : notez ce qu’elle vous susurre en temps réel pour créer une réserve précieuse en cas de besoin. Selon mon humeur, j’utilise mon smartphone ou un vrai carnet.
  • Et enfin, inspiration et épuisement ne font pas bon ménage. Or, quand on est freelance, le travail s’immisce rapidement de manière insidieuse entre le café et le croissant du dimanche matin… Essayez de mettre en sourdine vos notifications quand vous êtes off, soyez rigoureux sur votre temps libre et ne négligez pas vos temps de repos.

Cet article vous a plu ?

On veut tout savoir !

Note actuelle 4.7 / 5. Nombre de Vote : 10

Pas de notes pour l'instant. C'est à vous de jouer !

1 réflexion sur “Rédaction web : inspiration zéro, cerveau KO. Comment faire ?”

  1. Avatar

    Bonjour 👋 Je m’appelle Ricardo Domingo, journaliste de formation, rédacteur web, transcripteur et comédien voix off. J’ai lu avec attention cet article rédigé avec soin. Il est impeccable et irréprochable. Bref, tout est dit.
    Validé ✅💯

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.